« I’m Dalek Caan » … Aka un projet un peu hors normes ;)


Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 34 in /home/miaka/public_html/anigetterdotfr/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/nextgen_basic_tagcloud/package.module.nextgen_basic_tagcloud.php on line 183

Projet en marge de ce qui est proposé d’habitude sur le stand (mais cela peut aussi devenir une habitude) Dalek Caan ne laisse pas indifférent.
Commencé à la base comme une thérapie par le travail manuel, c’est au final un concentré de savoir faire déjà acquis, un projet d’apprentissage et une ouverture vers d’autres techniques à apprendre.


Un peu d’histoire :

Dalek Mk1

Dalek Mk1 (arc « the daleks », 1963)

Pour ceux qui ne le savent pas , c’est un ennemi emblématique de la série Doctor who. Il est même le premier ennemi qui apparaît dans la série originelle en 1963.

La genèse des Daleks à été remanié plusieurs fois dans la série.. A la base ils ne sont que l’évolution d’une faction de la population, les kaleds, de la planète Skaro qui, lors d’une guerre atomique de 1000 ans contre les Thals, s’est protégé dans des armures et a évolué … Plus récemment ce sont des créatures génétiquement créées par Davros, à partir des Kaleds ou de ses propres cellules,  pour exterminer les Thals. Par la suite ils se sont retournés contre tout ce qui n’était pas Dalek.

L’histoire des Daleks et bien plus complexe mais l’article serait trop long 😉 , de nombreux sites sont bien mieux détaillés et documentés.

D’après un design de Raymond Cusick, la création des Daleks à été confié, à l’époque, à Shawcraft Models (qui avait déjà réalisé la console du TARDIS.).Ils fabriqueront les 4 premiers Daleks (et bien plus par la suite 😉 ).

Leur Design à ensuite évolué au fil des années et à été foncièrement remanié en 2005 pour le renouveau de la série .. il le sera encore en 2010 mais au final ce design semble abandonné (au plus grand plaisir des fans qui ne l’appréciait guère) .

 

Le projet :

Bon taillons dans le vif, j’ai toujours 36000 projets en cour et un de plus, de cette importance, semble totalement aberrant…

Mais revenons à l’époque.
Octobre 2013, je suis en plein visionnage de la série Doctor Who. j’ai les dvds des saisons précédentes depuis noël 2012 mais je ne les avait pas vraiment regardés et je m’étais surtout concentré sur la diffusion de la série sur les chaines Françaises et j’attendais la diffusion de l’épisode des 50 ans avec impatience (23 novembre). Ayant alors beaucoup d’assistances techniques à venir, j’en profite pour me refaire la série et attaquer aussi la série originelle.

Toujours à l’affût d’idées de réalisations ou de projets , si possibles dingues et complexes 😀 , l’idée d’un TARDIS germe tout naturellement.. mais vu sa taille ça va être dur à stocker et ma femme ne souhaite pas avoir de cabane à outils en forme de cabine de police anglaise lol . Les idées s’amenuisent, un K-9..trop « facile » .. une console du TARDIS.. pire que le TARDIS lui même lol … Une armure de Cyberman me vient rapidement à l’idée et vu que j’ai toujours ce projet d’armure Iron-Man sur le feu et les techniques à utiliser proches .. je commence les recherches, téléchargements , etc…

Et puis je tombe sur des Daleks « home made » .. et comme je viens de me refaire un épisode avec les Daleks (« Victory of the Daleks » de mémoire) je me dis que ça pourrait être « bien » (entendez prenant, pas facile, creuse méninges, etc… ). De plus le design façon 2eme Guerre mondiale est de toute beauté … Mais (encore un..et ce n’est pas fini 😛 ) on venait d’en voir un à Japan Expo sur le stand d’une boutique Doctor Who (c’était même le Whoshop après recherches).

N’ayant pas envie de faire « comme les autres » je me suis penché sur Dalek Sec (du culte de Skaro) .. mais de part sa couleur différente des autres Daleks il est plus souvent fait (en fait non mais à l’époque je le pensais) .. restait donc un drone mais il fallait qu’il soit spécial ..

Le rapide décès de mon père dans des conditions loin d’être agréables m’a fait Choisir Dalek Caan.. le survivant.

879-NB-Dalek-Caan

Dalek Jast, même couleur que Caan, seul son « label » sur la tête change.

La recherche/ Les achats :

Comme tout projet, cela commence pour moi par une grande recherche d’images de référence, de plans (s’il y en a) etc… Le net regorge d’images et de vieux plans tous plus ou moins exacts et pas forcement du modèle que je veux .. J’étais prêt à faire mes propres plans en extrapolant à partir de photos et d’images tirées de la série quand j’ai trouvé le Graal, « The » site de référence et, qui plus est, qui propose des plans : Project Dalek . Cela m’a grandement facilité les choses. En effet ce site est rempli de Work In Progress (ou WIP), d’astuces, de ressources et bonnes adresses (certaines pièces sont très dure à dénicher),etc … une vrai aide.

Mes recherches se sont donc ensuite concentrées sur comment obtenir certaines pièces en France . Le site est rempli de bonnes adresses certes, mais principalement au Royaume Unis et aux USA ..
Au final, et après avoir décidé comment j’allais faire mon Dalek, les matériaux principaux ont été acheté en France et certains éléments de détail (les mêmes que sur « les vrais » ) ont été acheté au Royaume Unis et USA.

« Cela à du coûter cher de prendre ailleurs qu’en France, surtout en frais de port! » me direz vous …. Et bien en fait non pas forcement. Déjà certains produit ne sont pas distribués en France, ou alors qu’en gros et à des tarifs prohibitifs et puis certains fabricants soutiennent les fans en proposant de la vente directe et des quantités nécessaire à la fabrication d’un Dalek. Par Exemple, pour les contour des hémisphères de la jupe, ce sont des joint d’étanchéité d’arbre tournants , fabriqué par la société Barwell ..et bien sur son site ils proposent un « Dalek kit » contenant les 56 joints nécessaires à un prix très abordable , ils proposent même un envoi à l’étranger (en demandant par mail). Autre exemple très représentatif : la société Moflash qui fait des éléments de signalisation lumineuse pour l’industrie.. les cabochons qui s’illuminent sur la tête du Dalek lorsqu’il parle viennent de chez eux. Non contant de proposer cet article aux constructeurs de Dalek… ils refont régulièrement un petit stock (en fonction du nb de demandes) pour maintenir la disponibilité . En effet ce modèle de cabochon est sorti de leur catalogue en 2009. Et il y a d’autres exemples …
Donc oui cela à un coût, et on peut trouver des ersatz ou des éléments remplaçants.. mais qu’elle joie de pouvoir se dire que ce sont les mêmes éléments que « les vrais » 😀 .

Viennent ensuite les « options »… Dalek motorisé ou non, modificateur de voix , lumières etc…. il y a beaucoup de possibilité donc de choix à faire et d’achats en conséquence.

 

Mon Dalek :

En empruntant une phrase de Full Metal Jacket : « Il y en a beaucoup comme ça, mais lui c’est le mien ».
En effet un Dalek reste un Dalek. Les NSD (New Series Daleks) se ressemblent tous mis à part la couleur et les options.

Mon cahier des charges (qui n’à que légèrement évolué tout au long du projet):

– Motorisation (recherche d’un vieux fauteuil roulant électrique ou de moteurs supportant le poids du Dalek + moi)
– Rotation de la tête + élévation de l’œil commandés par un joystick.
– Diaphragme dans l’œil (comme dans la série).
– Ventouse en élastomère polyuréthane (pour éviter la casse et de blesser des personnes).
– Modificateur de voix + lumières réagissant à la voix.
– Ventilation interne (j’imaginais que la température devait monter rapidement..et cela s’avère exact 😉 ).
– Extension du bras ventouse motorisée.
– Ouverture du Dalek pour pouvoir monter dedans.

Options:

– Ruban de leds dans la base pour donner l’impression de lévitation.
– Commande à distance.
– Mouvements des « bras » commandé via joysticks.

Les matériaux Utilisés :

Mon Dalek est principalement en bois (Contreplaqué, Medium) renforcé ou non avec de la fibre de verre + résine polyester. les éléments en bois sont collés avec de la colle expansive et maintenu en place par des vis.
Certaines parties ou pièces sont en PVC ou en résine polyester et fibre de verre. Le châssis moteur est en cornières et tube carré acier.
Les « bras » et le support de la tige de l’œil sont en tube aluminium et les sphère de joint des bras en acier.

Pour les petits détails etc.. j’ai beaucoup détourné des objets , des bouton hémisphériques comme boulons etc… ou créé tout de toute pièce en pvc, bois et mastic polyester.
J’ai aussi utilisé des pièces de plastique de marque Plastruct. Ce sont des pièces destinées surtout aux maquettistes pour faire des cuves ou des maquettes de pôles industriels.. mais pas que.
Il y a un choix important de demi sphères, bouchons elliptiques, tubes, échelles, IPN etc… Il y a de grandes chances que les maquettistes ayant fait les « vrais » aient utilisés cette méthode et ces pièces. En Angleterre on les trouve distribués sous la marque EMA .. en France ça n’est que peu distribué et il faut se tourner vers internet.

L’outillage :

J’étais déjà bien équipé mais j’ai du pas mal investir pour avoir du matériel plus performant ou plus adapté.
Visseuse, perceuse colonne, scie circulaire, scie à onglet électrique, scie sauteuse, défonceuse, Dremel, poste à souder à l’arc, marteau, pinces etc……

 

La construction :

Bon c’est pas tout ça mais faut y aller 😛 .
j’ai délibérément séparé les parties entre elles même si, en réalité, j’ai un peu tout fait en même temps.. voir certaines pièces ont été commencées au début et finies que récemment.
Apres 2 mois environ de recherches et d’achats (tout n’était d’ailleurs pas reçu au début de la construction) j’ai commencé la construction. Nous sommes alors le 27 décembre 2013 ..

J’ai commencé par la base, aussi appelé Fender . Fabriquée en Contreplaqué 15mm renforcé par des battants en sapin.

Plus tard j’ai renforcé les angles de la base avec de la fibre de verre et résine polyester. En effet des craquelures sont apparues suite aux efforts que la base subissait entre les roues motrices sur le châssis, et les roues fixées directement sur elle.

 

Ensuite j’ai attaqué la Jupe. la structure est en contreplaqué 10mm et le recouvrement en panneaux de medium 3mm renforcé aux angles par de la fibre de verre et résine polyester.

Les demie sphères sont des boites à dragées trouvées sur le net. j’ai collé à l’intérieur une plaque de medium 3mm et y ai mis un écrou en son centre. Elle sont fixées à la jupe via une simple vis mise par l’intérieur de celle ci, le joint étant simple emboîté dans la demi sphère et maintenu par la pression.

 

On en arrive aux épaules. La structure est encore une fois en contreplaqué 10mm mais le recouvrement est en contreplaqué cintrable de 7mm d’épaisseur.

J’ai rempli les espaces vides avec de la mousse expansive que j’ai arasé et j’ai fini au mastic. il y a eu pas mal de ponçage sur cette pièce.
Les slats (les parties verticales sur les épaules) sont en medium 16mm et contreplaqué 10mm. je les ai ajusté aux épaules avec du mastic. Pas un slat n’est identique et ils sont tous numérotés pour pouvoir les mettre à leur place rapidement.
Suite à une casse du support de charnière original (basique) j’en ai refait un avec des pièces de charpente en acier galvanisé.

 

J’ai continué avec le cou. Les anneaux sont en médium 19mm et les barres verticales tasseau en sapin.

La découpe des cercles à été faite grâce à une défonceuse montée sur un grand compas. Le montage c’est fait étage par étage en mettant des cales pour respecter la distance entre les anneaux. J’ai terminé par un disque en contreplaqué 15mm qui ferme le cou et qui servira de support pour la tête.
Les détails sont en contreplaqué mis en forme à la défonceuse et découpés à la scie à ruban, les « boulons » ronds sont en fait des boutons collé en place.

 

On attaque le dôme. Il est en fibre de verre et résine polyester. je l’ai fait sur un moule en positif. en fait une forme de dôme moins 6mm d’épaisseur env. c’est une technique assez rapide qui évite un moulage mais qui demande pas mal de travail de surface par la suite.

Le positif est en chutes de medium 3mm comblé à la mousse expansive et isolé avec deux couches de papier alu. J’ai appliqué de la vaseline avant de commencer le stratifié. Une fois catalysé j’ai découpé l’excédant et démoulé. Pour mieux travailler le dôme j’ai inclus un axe dans le positif ce qui m’a permis, en remettant le tirage dessus et en laissant un trou dans le tirage, de faire un dôme lisse en utilisant un profile (contreplaqué 10mm) que je faisait tourner pour passer le mastic. Une fois l’état de surface satisfaisant, j’ai gravé les détails à l’aide d’une Dremel et de limes.
J’ai assemblé ensuite un disque en contreplaqué 10mm comme base. Il est maintenu par trois équerres. L’axe est une tige fileté de 10mm creuse qui permet de laisser passer les câbles de tout le système qui se trouve dans la tête.

La « cagoule » est en pvc 3mm mis en forme au décapeur thermique.

Les « cages » des moflash sont en pvc, tube de pvc et carte plastique.

 

Les « extensions« , autrement dit, les bras. Les bases sont des sphères d’acier (pour déco jardin) dans lequel j’ai emboîté des tubes aluminium.

Pour le bras de la ventouse (ou Plunger arm), il y a trois tubes qui s’emboîtent les uns dans les autres. Ils sont motorisés par une antenne radio motorisée pour voiture, c’est lent mais ca fait un « plus. Les bagues d’arrêt sont simplement en scotch alu.
Le plunger est fait en pièces Plastruct puis moulé et tiré en élastomère polyuréthane.

Pour le bras arme ( ou Gun arm), même technique mais il n’y a qu’un seul tube. les détails de l’arme sont en tube de pvc emboîtés et les partie en biais en mastic polyester. ils sont rectifiés et poncés au tour. Les tiges sont en acier inox et font 5mm d’épaisseur. Le tout est collé à l’époxyde.

 

Passons à l’oeil (ou eyestalk). La base ressemble aux bras , tube aluminium qui est encastré, cette fois ci, dans une bague en tube pvc avec des flasques en pvc 3mm.

Les ellipses semi transparentes sont des pièces Plastruct qui sont rectifiées au tour et dépolies. L’œil est composé de pièces Plastruct assemblées et d’une lentille récupérée sur une vieille 3eme main . Les détails sur l’axe sont en pvc 3mm collés.
Des tubes en plastique s’emboîtent sur le tube alu et maintiennent les parties semi transparentes en place, l’œil en lui même servant à maintenir le tout ensemble . Tout reste démontable ce qui permet un entretien ou une réparation facile.

 

La mécanique/ l’électronique / les options :

Bon l’extérieur c’est bien, mais il faut aller plus loin.

la motorisation:
La motorisation, ou non, est un choix important. Il n’est pas facile de trouver des fauteuil roulant d’occasion à un tarif raisonnable. et l’achat de moteurs suffisamment puissants, de cartes moteurs et de batteries n’est pas un coût négligeable non plus.
Par chance, et surtout grâce à un ami, j’ai pu acquérir un fauteuil roulant pour presque rien. Il était donné pour mort mais ne l’était pas, un peu de nettoyage, d’entretien et changement les batteries (trouvées finalement sur un deuxième fauteuil dans les mêmes conditions) et tout marchait très bien.

Le châssis est donc en Cornières Acier contrecollées agrémenté de tubes carrés. à la base, tout était maintenu par des boulons mais j’ai eu, fin 2014, un poste à souder à l’arc. J’ai donc tout repris en rajoutant des supports pour les batteries.
Le siège est en rails alu carrés assemblés avec un système de tète marteau (récup de mon ancien travail). l’assise n’est, quand à elle, qu’une planche de bois avec le coussin du fauteuil fixé par scratch.

Le cœur électrique:
Sous le siège, j’ai implanté le cœur électrique du Dalek. Il contient deux régulateurs de courant pour me permettre d’alimenter tout mon système (24V => 12V et 24V => 5V) .
il possède aussi des interrupteurs généraux, (24V, 12V et 5V) munis de clapets « missile » évitant l’ouverture inopinée lors de manipulations. J’y ai aussi implanté des prises 6.35 pour pouvoir démonter tout le Dalek sans avoir à revisser les câbles dans des dominos. Certaines de ces prises sont asservies par un inter, ce sont ceux de l’éclairage de l’œil et des ventilos d’aérations implantés dans le cou.
Au final seul le système de motorisation à une alimentation directe, il possède son propre inter sur le boitier de contrôle.

J’ai aussi implanté, dans la jupe sur le coté droit, un boitier contenant trois Voltmètres/Ampèremètres, soit un par circuit. Cela me permet de contrôler l’état des batteries et de la conso de chaque circuit. Il faut dire que mes régulateurs ne peuvent tenir une conso de plus de 10A et les batteries sont équipées de Fusibles de protection réarmables de 40A chacun, donc je dois quand même être prudent.

Le modulateur de voix:
Afin de pouvoir réellement m’amuser, et interagir avec le public, j’ai décidé d’acquérir un modulateur de voix. Sur le forum Project Dalek un électronicien à créé le Martmod. C’est un boitier qui renferme un modulateur de voix, un ampli et qui gère l’éclairage des lumières sur la tête en cadence avec la voix. il faut juste lui ajouter un micro et des haut parleurs.

Je l’ai implanté dans la jupe, côté gauche.

La rotation de la tête et élévation de l’œil:
Afin de faire tourner la tête j’ai monté des roulettes et le moteur sur le haut du cou. Cela évite la transmission du courant via le joint rotatif qui est installé dans la tête. Celui que j’ai trouvé à 6 circuits en 2A et 6 circuits en 5A ce qui me permet de passer tout ce dont j’ai besoin et j’ai même du rab. J’ai mis des connecteurs Wago à levier dans le cou pour brancher/débrancher les câbles du joint rotatif facilement.

Les commandes du moteur pour la tête et du servo pour l’œil se font via un arduino Mini pro équipé d’une carte moteur MD10C. le moteur est un motoreducteur planétaire 12v avec 49kg/cm de couple et une vitesse de 165tr/min à la sortie.
L’arduino, la carte moteur et le joystick sont implantés dans les épaules avec un cache en pvc 3mm.

Eclairage de l’oeil :
Cette fois ci j’ai fais au plus simple : Un cluster de led. Efficace, trop même peut être, j’ai mis plusieurs couche de diffusant et une couche Fresnel pour l’atténuer.

Les options Supplémentaires :
Ben oui, il y a les accessoires et les options nécessaires… et les autres ;).
Dans mon Dalek j’ai ajouté deux ventilos pour permettre d’avoir moins chaud et surtout pour faire entrer de l’air. Ils sont commandés par un inter sur le cœur électrique et sont situés dans le cou.
J’ai aussi placé une camera de « rétro-vision » avec un écran de retour dans les épaules. Il faut dire qu’il m’est quasiment impossible de voir derrière moi et donc quand je manœuvre j’ai tjrs peur d’heurter quelque-chose, ou pire, quelqu’un.

La camera est disposée à l’arrière du cou juste sous le dôme. la vision n’est pas excellente (l’écran n’est que de 4.3″ ) mais cela suffit amplement.

Récapitulatif du système électrique :
– Le courant est fournis par deux batteries 12V 60Ah en série soit 24V.
– Les moteurs sont en 24V, et font 350W chacun.
– Le modulateur de voix, les lumières de la tête, le moteur du Plunger arm, les ventilos, La caméra, l’éclairage de l’œil, le moteur pour tourner la tête sont en 12V.
– L’arduino de contrôle de la rotation de la tête et élévation de l’œil est en 5V
– Le servo d’élévation de l’œil et le servo d’activation du diaphragme sont en 5V

 

Les Finitions:

Le projet n’est pas encore fini, Les slats sont encore à terminer, les détails des épaules autours des rotules de bras ne sont pas encore fait.. mais dans l’ensemble il ressemble déjà énormément à un Dalek 😀 .

Je me suis arrangé pour que tous les câbles soit maintenus en place soit par des colsons soit pas des scratchs. Dans les épaules j’ai un grand chemin de câble dans la structure renforcée en acier galvanisé, c’est très clean. Il me reste à faire un support pour le boitier de contrôle des moteurs et l’aménagement interne pourra etre considéré comme fini.

Reste la peinture. Vaste débat car les bonnes teintes ne sont pas facile à avoir. En effet la peinture utilisée n’est produite que par une société Anglaise, elle ne le commercialise qu’en Angleterre et cela coûte un bras (400€ env le kit complet peinture bronze et peinture dorée).
Sur le forum certains s’en sont procuré et sont allés chez un carrossier passer la peinture au spectrographe. il apparaît que la peinture bronze est proche de la teinte Renault 174 et le doré du Nissan E32 .. ce dernier est trop vert et l’effet n’est pas top. J’ai donc utilisé une bombe doré de la marque casto qui s’avère très bien.
Pour la teinte Renault j’ai pris les éléments à passer au pistolet : apprêt garnissant bi-composant, peinture solvanté et vernis bi-composant.

le hic c’est que ça doit se faire en cabine de peinture.. ce que je n’ai pas .. donc j’ai bricolé une cabine en bâches et essayé de faire ça dehors. Mes premiers essais n’étaient pas top, mon pistolet était peu adapté.. le deuxième essai, après mon déménagement, est le bon.

Bon je vais sans doute repasser une dernière couche et , suite à de la casse lors du dernier salon, j’ai des retouches à faire mais dans l’ensemble je suis ravis 😉
Un fois que tout sera peint correctement je passerai enfin le vernis antirayures.

CDC_257

Dalek Caan tel qu’il est au moment ou j’écris cet article.

Un petit mot pour … la fin :

La fin ? Non bien sur , déjà Caan n’est pas fini. Et puis j’ai des idées de version 2.0 voir 3.0 du système de contrôle.
Je me suis rendu compte récemment que j’aurai pu le finir en 1 an env mais au final ça a permis à mes idées de mûrir donc pas de précipitation.

Sans compter que depuis la fin de l’année dernière 3 autres Daleks sont en cours, dont 2 inspirés par le miens 😉 . Nous avons fondé un groupe de constructeurs pour s’entraider, Le Skaro’s French Cult.

ecusson-sfc-galli5

Pour terminer cet article je voudrai remercier en particulier mon père qui m’a mis le pied à l’étrier, ma femme qui m’a soutenu dans ce projet, toute l’équipe d’Anigetter pour l’engouement et le plaisir sans cesse renouvelé que je ressent en étant à leur coté, bien sur les créateurs et membres de projectdalek.co.uk, Vince martyn pour avoir créé le Martmod, les whovians tjrs aussi enthousiastes à la vue de Caan, Anne-Guillaume qui m’a beaucoup aidé pour la programmation de l’arduino, les organisateurs et staffs des conventions ou nous avons un stand pour leur travail qui nous permet de mettre en avant nos œuvres et , bien évidement, au public sans qui nous aurions déjà arrêté il y a des années.
Désolé si j’en oublie.

Vous pouvez suivre l’avancement de Dalek Caan sur facebook sur mon groupe « Dalek Workshop »

Ressources :
www.projectdalek.co.uk
www.barnwell.co.uk
www.moflash.co.uk
www.arduino.cc

Daleks, Doctor who, Davros, Kaleds, Thals, Skaro, TARDIS, sont des marques déposées © BBC /terry Nation.
Martmod est une création © Vince Martyn.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

5 Commentaires

  1. Un travail incroyable. Merci d’avoir recréé mon personnage préféré de la série. Je compte le voir en vrai ce W-E.
    A bientôt !

  2. A ce week end alors 😉

  3. "Diana V" et "StarTrek"

    J’ai eu le grand plaisir de voir ton Dalek Caan à la Convention de Cusset le 1er mai 2016. Bravo et merci de partager cette belle aventure que la construction de ce dalek avec nous. Faire un dalek…on en revait, tu l’as fais! et à la casi-perfection en plus! C’est genial de pouvoir lire tout le cheminement que tu as fais, et l’aide de ton entourage. Je suis impressionnée par ton implication, la qualité du travail réalisé et l’ingeniosité du montage electronique. Que dire de plus?… Chapeau l’artiste!

  4. Bonjour, merci pour la fructueuse conversation que nous avons eu a Cusset. Je renouvelle mes compliments et mon admiration pour ton travail . A bientot pour de nouveaux avis et conseils de construction.

  5. Merci bcp à vous deux 😉 Ce fut un sacré week end, je n’ai pas arrêté 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.